accroissance


accroissance

⇒ACCROISSANCE, subst. fém.
Arch., littér. Croissance [des êtres vivants] :
Lorsque le soleil se lève,
L'œuvre de la terre commence,
Le champ propose, l'homme achève.
Et quand il a fait son labour
Le soleil reprend à son tour
La moisson qui gagne accroissance
De la nouvelle semence.
P. CLAUDEL, Corona Benignitatis Anni Dei, Hymne des saints-anges, 1915, p. 447.
Rem. Encyclop. t. 1 1751 se borne à mentionner accroissance, et renvoie à accroissement, dont il est réputé synon. dep. NICOT 1606, COTGR. 1611, après quoi il disparaît des dict. jusqu'à Ac. Compl. 1842 (,,v. lang. Augmentation``) et DG (,,vieilli``).
Prononc. — Seule transcription ds DG :à-krwá-'.
Étymol. ET HIST. — 1. a) 1257 « ce dont s'accroît qqc., agrandissement (d'un bien matériel) » emploi jur., fréq. en a. fr. et m. fr. (Clerm., Richel. 4663, f° 94, v° ds GDF. : En l'acroissanche doudit fief); XVe s. « élévation, dignité [ce dont on accroît qqn] » (A. CHARTIER, Poésies, p. 752 éd. 1617, ibid. : Et n'est honneur, bien, n'accroissance Que leur haute bonté [des dames] n'envoie). — 1630 (AUBIGNÉ, Faeneste, IV, 20 ds HUG.); 1554 « crue » (THEVET, Cosmogr., V, 6, ibid. :L'eau du Nil arrousant et rendant fertile le païs d'Égypte par son desbord et accroissance) attest. isolée; b) 1360-1365 acroissance de « action d'augmenter (compl. inanimé abstr.) » (ORESME, Contre les divinat., Bibl. nat. 994, 26b ds GDF. : En ce temps estoit Rome en acroissance de grant prosperité) attest. isolée; 2. 1414 « plantes qui croissent d'elles-mêmes » (L. DE PREMIERFAIT, Decam., Richel. 129, f° 115 v° ds GDF. : Et pource que celle maison avoit esté relenquie, le souppirail estoit ainsi comme estouppé de espines, herbes et autres acroissances); 1549 « croissance (des êtres vivants) » (DU BELLAY, L'Olive, 88 ds HUG. : La forest prent sa verde robe neufve, La terre aussi, qui n'aguere etoit veufve, Promet de fruictz une accroissance pleine). — MALHERBE, éd. Regnier, II, 96, ibid.
Dér. de accroître; suff. -ance.
STAT. — Fréq. abs. litt. :1.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accroissance — Accroissance, f. penac. Accroissement, Accrementum, Augmentum, Incrementum …   Thresor de la langue françoyse

  • Orbe (Vaud) — Pour les articles homonymes, voir Orbe. Orbe Vue de la ville d Orbe Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • affiner — (a fi né) v. a. 1°   Purifier. Affiner l or, l argent. 2°   Rendre plus délié. Affiner du chanvre. 3°   Donner un goût plus fin. Le temps, la cave affine le fromage. 4°   Fig. en ce sens. •   C est s affiner le goût, de connaître et de voir,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • jouissance — (jou i san s ) s. f. 1°   Action de jouir, satisfaction intellectuelle et morale, ou sensuelle. Les nobles jouissances de l esprit. Pour lui le travail est une jouissance. •   La passion s affaiblit par la jouissance, la jouissance est le terme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • utilité — (u ti li té) s. f. 1°   Qualité d être utile, de servir à quelque chose. •   La cupidité fait que, dans l administration des choses spirituelles, on met sa fin principale dans l utilité temporelle qui en revient, PASC. Réfut. de la rép. à la 12e… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • veuf — veuf, veuve (veuf, veu v ; au plur. masc. l s ne se lie pas : des veuf inconsolables, et non des veuf z inconsolables ; Vaugelas remarque que dans plusieurs provinces on prononçait vève, ce qu il réprouve) adj. 1°   De qui la femme est morte, et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • veuve — veuf, veuve (veuf, veu v ; au plur. masc. l s ne se lie pas : des veuf inconsolables, et non des veuf z inconsolables ; Vaugelas remarque que dans plusieurs provinces on prononçait vève, ce qu il réprouve) adj. 1°   De qui la femme est morte, et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • être — 1. (ê tr ), je suis, tu es, il est, nous sommes, vous êtes, ils sont ; j étais ; je fus ; je serai ; je serais ; sois, qu il soit, soyons, soyez, qu ils soient ; que je sois, que tu sois, qu il soit, que nous soyons, que vous soyez, qu ils soient …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • accroissement — Accroissement, m. acut. Accroissance, Augmentum. Accroissement d honneur et de gloire, Amplificatio honoris et gloriae. L accroissement de la ville, Vrbis incrementum, Pomerij prolatio. Accroissement de jours, Auctus dierum. Accroissement de… …   Thresor de la langue françoyse


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.